"Adieu" Claude Berry

Publié le par doti17

                                     Bonjour à toutes et à tous !

       Désolée de vous avoir fait attendre mais j'ai eu des problèmes
                 de connection  ...  Mille excuses pour le retard !

               




                                      CLAUDE BERRI EST MORT ...

                      Né Claude Langmann, le 1 Juillet 1934 à Paris.

                  Décès de Claude Berri, figure du cinéma français

Réalisateur, Acteur, Producteur, Coproducteur, Producteur associé, Producteur exécutif, Producteur délégué, Scénariste, Dialoguiste, Adaptateur français.

                       Claude Berri, le réalisateur - L'Un reste, l'autre part



       

Je ne pouvais pas, ne pas lui rendre HOMMAGE.  Ce grand Monsieur du Cinéma, qui nous a fait de merveilleux cadeaux et grâce à qui nous avons passé de très bons moments de détente.

Mais comme j'ai été prise de cours, je n'ai eu le temps de faire des recherches, mes sources AUJOURD'HUI sont REUTERS. 


        


De nombreuses personnalités du cinéma français et plusieurs dirigeants politiques ont salué sa mémoire.

Le service public France Télévisions a annoncé la diffusion de trois films mercredi et jeudi, "Tess" de Roman Polanski, qu'il a produit, "Lucie Aubrac" et "Le cinéma de papa", qu'il a réalisés.



                                   Tess


        
                                                                          Lucie Aubrac : la vraie

                                                                                              AUBRAC Lucie


                                           



   Le Cinéma de papa



           
 

La présidence de la République a salué "l'acteur, le scénariste mais surtout l'un des réalisateurs et producteurs les plus doués de sa génération".

"Il savait oeuvrer dans tous les registres et nous faire rire ou pleurer, mais surtout il amenait son public à réfléchir et à s'interroger, il éduquait le spectateur", estime l'Elysée.


L'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang déplore "une perte immense pour le cinéma".



         


Né Claude Langmann, Claude Berri avait refusé de succéder dans le métier à son père, fourreur juif ashkénaze, et entamé dans les années 50 une carrière d'acteur puis de réalisateur.

Son premier grand succès populaire, en 1967, "Le vieil homme et l'enfant" avec Michel Simon, racontait un épisode de sa vie, la période de l'Occupation où sa famille l'avait mis à l'abri dans une famille d'accueil à la campagne.


                                               
             


D'autres épisodes de son existence lui dictèrent ses oeuvres, comme le service militaire (le Pistonné, 1969), la découverte de la sexualité (Sex-Shop, 1972), les aléas de la vie conjugale (Je vous aime, 1980), voire le déclin physique (La débandade, 1999).



                                                       





                                                  Serge Gainsbourg dans "Je vous aime"
   
                                           Serge Gainsbourg - Je vous aime




                  
                         Fanny Ardent et Claude Berry, dans "La Débandade"

                                     Fanny Ardant et Claude Berri - La Débandade


            
                                       "LES RÊVES, JE LES RÉALISE"


C'est en produisant une pléiade de réalisateurs comme Eric Rohmer, Maurice Pialat, André Téchiné, Patrice Chéreau, Jean-Jacques Annaud, Claude Zidi, Alain Chabat ou Costa-Gavras qu'il est ensuite devenu un pivot du septième art en France.


La comédie populaire sera au premier rang de ses succès avec Claude Zidi, dont il produira notamment "L'inspecteur la bavure" (1980) ou "Banzaï" (1983), mais aussi d'autres films plus 'risqués' comme "Gazon Maudit" (1995) de Josiane Balasko.



                                   Inspecteur la bavure


                          Valérie Mairesse et Coluche dans "Banzaï"

                                      Banzaï - Coluche et Valérie Mairesse



                                               

                                                                                 "Gazon Maudit"

                                          Gazon maudit - Josiane Balasko, Victoria Abril et Alain Chabat




Il s'était attaché parallèlement au cinéma d'auteur en produisant notamment "La reine Margot" de Patrice Chéreau (1994), "Tess" (1979), "L'Ours" puis "L'Amant" de Jean-Jacques Annaud (1988 et 1992).



        Daniel Auteuil et Jean-Luc Anglade dans "La Reine Margot"

                   La Reine Margot - Daniel Auteuil et Jean-Hugues Anglade





                                                    "L'ours"

                            L'Ours






                                                    "L'Amant"

                           Claude Beri et Jean-Jacques Annaud

 

 Claude Berri et Jean-Jacques Annaud





Son flair ne s'était jamais démenti, puisqu'encore en 2007 il avait produit "La graine et le mulet", d'Abdellatif Kechiche, distingué par la profession.


Pour le comédien François Berléand, interrogé sur France Info. Claude Berri "a montré jusqu'à la fin qu'il savait prendre de gros risques".


Coup de maître final en 2008, "Bienvenue chez les Ch'tis" de Danny Boon
, a attiré plus de 20 millions de spectateurs, battant le record français détenu par une autre comédie, "La grande vadrouille".



                                               BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS édition prestige 2 dvd NEUF




                           "La Grande Vadrouille" Movie Poster par Vineyard Cafe




En tant que réalisateur, Claude Berri a connu le succès avec des films comme "Tchao Pantin" (1983), avec Coluche en contre-emploi dans un rôle dramatique, "Jean de Florette" et "Manon des sources" (1986) avec Yves Montand, ou "Germinal" (1993), s'inscrivant régulièrement en haut du box-office. 



                                  Coluche dans "Tchao Pantin"


                     Coluche - Tchao pantin




                 Yves Montand et Daniel Auteuil dans "Jean de Florette"

                      Daniel Auteuil et Yves Montand - Jean de Florette



                                           Manon Des Sources


                                      GERMINAL/ZOLA/CLAUDE BERRI/RENAUD/AFFICHE 60X80 CM



Interrogé en 2005 sur ses rêves, il répondait à une revue de cinéma : 

     "Les rêves, je les réalise. Les rencontres m'importent plus".


Souvent dépeint dans les milieux du cinéma comme coléreux et grincheux autant que tendre et généreux, il s'était livré à 68 ans dans un livre, "Autoportrait".


                                       Livre - Autoportrait
                                        

"À ma mort, en voyant mes films, on pourra me connaître, savoir l'enfant, l'adolescent et l'homme que j'ai été", disait-il.


Claude Berri était aussi un grand amateur et collectionneur d'art contemporain. Il avait ouvert en mars dernier à Paris un lieu dévolu à l'art contemporain, l'Espace Claude Berri.

Son fils Thomas Langmann a repris le flambeau en devenant aussi réalisateur et producteur.


Thierry Lévêque, avec Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Merci pour cet article.  Merci de m'avoir laissé l'"emprunter".

La mise en page est de moi, miss gazette ainsi que la recherche "photos".

Je ne rajouterai rien, j'estime que les dépêches de REUTERS sont plus que fiables.




                    

                                                             
                           La Débandade


                                                  
                              
                          Ensemble, c'est tout



                                                           Dans "Je vous aime"

                        Fanny Ardant et Claude Berri - La Débandade

        
           
             Dans "L'un reste l'autre part" (vous en ai parlé dans l'article Pierre Arditi)

                         Claude Berri - L'Un reste, l'autre part



Je n'ai mis que quelques affiches ...  Il y en a tellement ...  Encore merci Monsieur Berry et "Tchao" ...


                                               Avec son fils Thomas

Claude Berri et son fils Thomas Langmann



            


                    Fin

                                                       

Publié dans FEMMES & HOMMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

delphine barillon 14/01/2009 17:24

il est clair que ses films font aujourd'hui partis du patrimoine français et on leur place dans la fameuse catégorie dite du 7° ART

tatiana 13/01/2009 21:49

Bonsoir Do , trés bel hommage à ce grand monsieur du cinéma français .Bonne soirée et gros bisous.

kahouette 13/01/2009 16:14

Super hommage ma Do ! Cet homme fut un génie et nous fit rire tant et tant de fois. A l'une des dernières photos de lui et son fils, on aurait aussi pu rajouter celle de sa fille : Marilou qu'il a eue avec Josianne Balasko et qui doit être effondrée elle aussi. Que Dieu le prenne parmi ses saints et qu'il fasse rire touts les anges du Paradis...enfin, qu'il repose en paix ! Merci c'était très bien fait et très émouvant. Gros bisous ma douce et tendres pensées. Kahouette

fruito 13/01/2009 15:15

merci doti pour l'hommage à Claude Berry..je ne sais pas pourquoi mais j'aime les" claude" et les dorothy(la seule que je connaisse)bisous fruito