Pierre Arditi pour Maminou9 et toutes les autres

Publié le par doti17

                                

       ARDITI Pierre ARDITI Pierre Pierre  Arditi ARDITI Pierre ARDITI Pierre


                                       Né, à Paris, le décembre 1944

 
Pierre Arditi       L'homme qui plaît à la plupart des femmes ...
                                                            Pierre Arditi
                         Pierre Arditi



Pierre Arditi


Pierre Arditi




Pierre Arditi débute la comédie par l'intermédiaire de sa soeur Catherine, inscrite au cours d'art dramatique de Tania Balachova.

Elle l'encourage à embrasser cette carrière pour laquelle, au départ, il ne se sentait pas particulièrement fait.


                         Tania Balachova, née à St Petersbourg

                                



Ses débuts sont modestes. En 1965, il entre dans la compagnie de l'acteur, metteur en scène et écrivain Marcel Maréchal, et joue pour la première fois au théâtre dans L'opéra du monde d'Audiberti.


                                  Marcel Maréchal et son fls Mathias

                                   

Il gravit les échelons petit à petit.  Il fait de la figuration.  Des seconds rôles, puis des premiers rôles.

Il joue ainsi Diderot, dans une mise en scène de Jean-Louis Barrault.


                                       Jean-Louis Barrault.

         



                           Il joue "Trois lits" pour Pierre Mondy.

                                   Pierre Mondy at the TF1 party during the 45th Television Festival of Monte Carlo.


"Tailleur pour dames" sous la direction de Bernard Murat.


Bernard Murat
          
                                    Bernard Murat


   





Il apparaît également à la télévision, où il est notamment dirigé par Michel Mitrani et Serge Moati.


Serge Moati

Serge Moati





Roberto Rossellini lui confie le rôle de Blaise Pascal, dans le téléfilm du même nom, en 1971.


Roberto Rossellini
 




Comédien de théâtre, Pierre Arditi fait ses véritables début au cinéma en 1977 avec l'"Amour violé" où il croise un autre jeune débutant, Daniel Auteuil.

                      L'Amour violé

 

Il fait réellement connaissance avec le cinéma, trois ans plus tard, lorsqu'il fait la connaissance d'Alain  Resnais, qui le dirige dans "Mon Oncle d'Amérique".

                    Mon Oncle d'Amérique
  


                                  Nicole Garcia et Pierre Arditi - Mon Oncle d'Amérique

Il enchaîne avec "Pile ou Face" de Robert Enrico, où il donne la réplique à Philippe Noiret et Michel Serrault.

                                             Pile ou Face, Heads or Tails Movie Poster
   

Il retrouve son réalisateur fétiche, Alain Resnais, ainsi que Sabine Azéma, pour "La Vie est un Roman".

                      La Vie est un roman
 

Dans le courant des années 80, Alain Resnais le dirige à nouveau dans "l'Amour à Mort" en 1984.

                      L'Amour à mort


                      L'Amour à mort - Sabine Azéma, Pierre Arditi, André Dussollier et Alain Resnais



"Mélo" en 1986.  Il est récompensé par le César du meilleur "second rôle".


                     Sabine Azéma et Pierre Arditi - Mélo


L'acteur enchaîne alors les films ainsi que les pièces de théâtre.

En 1987, il joue au Théâtre de la Gaîté Montparnasse dans une piècè mise en scène par Bernard Murat, "L'Eloignement".

Il dit : "Ce n'est pas un métier de radin, il faut dépenser sans compter".

"Faire deux choses en même trmps, j'en ai besoin pour être créatif".

Pierre Arditi étend son registre, il est haut fonctionnaire dans le film d'espionnage "Agent Trouble", réalisé par Jean-Pierre Mocky.

                   Catherine Deneuve et Pierre Arditi - Agent trouble


Il est un inspecteur épris de vengeance dans le film d'Yves Boisset, "Radio Corbeau".

                                               
                     Radio corbeau



Chirurgien maladivement jaloux dans la comédie "Vanille Fraise" de Gérard Oury.

                    


En 1992, il tourne avec Alain Resnais dans "Smoking / No Smoking", où il retrouve à nouveau Sabine Azéma, film en deux parties dans le lequel il joue tous les rôles.

                    
                  



                      


Les films reçoivent le Prix Louis-Delluc 1993, l'Ours d'argent à Berlin, le Prix de la Crititque française, et cinq Césars - meilleur film, réalisateur, acteur, scénario et décor - .

                                            


Alternant toujours théâtre et cinéma, Pierre Arditi s'essaie au drame historique dans "Le Hussard sur le Toît", en 1995.

Il rejoint la "famille" Lelouch, pour la première fois dans "Hommes, femmes : mode d'emploi".


                                        

               
                                 
                                       HOMME FEMME MODE D'EMPLOI - LUCHINI - TAPIS - LELOUCH


                                              Pierre Arditi
         
         
Il pousse même la chansonnette pour Alain Resnais dans "On connaît la Chanson" en 1997.  Cette comédie remporte un grand succès et de nombreux prix.


                       On connaît la chanson

                   On connaît la chanson - Pierre Arditi et Sabine Azéma

 


Claude Lelouch, le fait encore tourner dans "Hasards ou coïncidences".


                                                  



Il joue ensuite son propre rôle, dans "Les Acteurs", comédie biographique de Bertrand Blier.

                                                  
                               Les Acteurs



En parallèle, au théâtre et au cinéma, il y a aussi la télévision, à qui il doit une partie de sa popularité.  

Il y apparaît fréquemment à partir de 1994.

Papa-modèle marié à Brigitte Fossey dans "Un et un font Six".

                          Un et un font six


Entre 1994 et 1996 il tourne, "L"enfant de Cuba", "L'enfant de Soweto" et "L'enfant d'Israël".


                                         

                  Il retrouve Yves Boisset pour "L'affaire Dreyfus".


         

          


Ensuite, il travaille avec Caroline Huppert dans "J'ai deux Amours".


                       

Avec Murat, il tourne "Faisons un Rêve", remake du film de Sacha Guitry.


                                                     Pierre Arditi




                          




               Elisabeth Rappeneau pour "L'Amour dans le désordre".

                                   



Il participe aussi à l'énorme aventure de l'imposante saga de 1998, "Le Comte de Monte Cristo" de Josée Dayan. 
Record d'audience atteind dans le domaine de la fiction télévisisée.

 

                                The Count Of Monte Cristo [1998] (DVD + Book)                    


Durant les années 2000 il devient "l'inspecteur Larsan" dans les films de Bruno Podalydès, adaptés du roman de Gaston Leroux.

   "Le Mystère de la Chambre Jaune" en 2002, ainsi que sa suite.


                                 

                             


"Le Parfum de la Dame en Noir", à nouveau aux côtés de Sabine Azéma.                                        



                                                               A droite Bruno Podalydes


                            Jean-Noël Brouté et Denis Podalydès


                             Sabine Azéma


Il retrouve à nouveau "la famille" Alain Resnais dans "Pas sur la Bouche".


                      Pas sur la bouche - Pierre Arditi et Lambert Wilson



                         Pas sur la bouche - Sabine Azéma et Pierre Arditi


En 2006, il joue dans "Coeurs", une adaptation de roman d'Agatha Christie.

                     Coeurs


Il joue dans "Le grand Alibi", réalisé par Pascal Bonitzer, aux côtés de Miou-Miou.

                    Miou-Miou et Pierre Arditi - Le Grand alibi



En novembre 2007, il interprète en direct, pour la télévision la pièce de Sacha Guitry "Faisons un Rêve" sur la scène du Théâtre Edouard-VII, aux côtés de Michel Laroque.  La mise en scène était assurée par Bernard Murat.




          

                         


Toujours pour la télé, il est "Sauveur Giordano" , cette série a fait six saisons, mais aucune rediffusion en cours.  Julie Bataille y interprète le rôle de sa fille, exerçant le métier de  flic.
 

                                                 
Sauveur Giordano



               



Il y a de nombreux autres films dans lesquels il a joué, je vais tâcher de vous en montrer les affiches.
Voilà encore un homme qui embellit en vieillissant.  On dirait que c'est le propre de certains hommes !

En voilà la preuve :

                                Avant                                 Aujourd'hui

                 


Il a encore une très longue carrière devant, et je souhaite de tout coeur, qu'il continue à nous enchanter avec sa voix inimitable, que ce soit au cinéma, au théâtre ou à la télé.
Continuez Monsieur Arditi, vous enchantez toutes les femmes !  Merci !

                                           

            





                      Le Grand appartement



                   L'Un reste, l'autre part


                                      "Tu peut garder un secet"

                    Juliette Arnaud et Pierre Arditi - Tu peux garder un secret


                                                            "Mélo"

                      André Dussollier et Pierre Arditi - Mélo



                                                   "Le Grand Alibi"

                     Anne Consigny, Mathieu Demy, Miou-Miou, Pierre Arditi, Agathe Bonitzer, Céline Sallette et Valeria Bruni Tedeschi - Le Grand alibi




                                                 "Coup de Sang"

                     Pierre Arditi - Coup de sang



                                     "Le parfum de la dame en noir

                   Pierre Arditi - Le Parfum de la dame en noir




                                                     "Victoire"

                   Pierre Arditi - Victoire




                                           "De guerre lasse"

                  Nathalie Baye, Pierre Arditi et Christophe Malavoy - De guerre lasse



           Le reconnaissez-vous ?  Dans "Les cinq dernières minutes"

                     Pierre Arditi, Jacques Debary et Diane Kurys - Les Cinq dernières minutes



                                        "Les clés du Paradis"

  



                                                     "L'état de grâce"

                



                                       "Musée haut, musée bas"

         cinéma diaporama_portrait




                                                    "Kung Fu Panda"

               




                      



                      

                     Une phrase qu'il a dite et que je trouve très belle :

Mon père a fait l'acteur que je suis, et ma mère l'homme que je suis !

                                              MAGNIFIQUE !

                                                    Fin



                                             

Publié dans FEMMES & HOMMES

Commenter cet article

la renarde 13/01/2009 21:11

Arditi. J'aime aussi beaucoup. Quelque chose dans le regard, dans l'attitude qui fait très masculin. Plus difficile d'être masculin que d'être viril.
J'attends avec impatience, le jour où tu feras une petite recherche sur Umberto Ecco - cet homme me crée une émotion folle... et on ne peut pas dire qu'il ait jamais été beau!

kahouette 12/01/2009 17:49

Coucou ma Do ! Ah, il fait parler le beau Pierre...Je l'aime bien, toujours dans un registre mi cynique, mi salaud, mi séducteur ! De mauvaise foi dans pratiquement tous ses rôles, mais tellement charmant...On lui pardonne tout !!!! Merci pour les photos, même aujourd'hui il garde sa "superbe" ! Gros poutous ma douce....mille douces pensées avec....Kahouette !

rosedemai 12/01/2009 17:20

Ah non pas d'accord avec toi ,pourquoi Arditi seulement pour Maminou.Pierre est l'amour de ma vie ,le plus bel homme de la terre ,le plus gentil le tout ce que tu veux ,je l'adore.Je l'aime beaucoup dans la pièce que j'ai vu "Joyeuses Paques" que j'irais voir cent fois tant elle est bien.Voilà Doti c'était ma crise de jalousie lol,,,
bonne fin de journée
mille bisous
rosedemai

virjaja 12/01/2009 16:10

coucou ma Doti, encore un billet que je n'avais pas vu!!! et ça aurait été dommage de le rater, c'est vrai qu'on entend rarement parler de lui, mais quel bel acteur!!! ton reportage sur Rocamadour est formidable, la photo avec le ballon, quelle beauté.on voudrais y aller, mais plus de choses a voir que de temps pour le faire! je te fais de gros bisous ma Do. cathy

maminou9 12/01/2009 15:28

bonjour ma doti mon reporteur préfèré tu m'as fait un merveilleux cadeau c'est magique il est beau n'estce pas !!!! comme dit dianou on n'entend jamais de journaliste parler de lui à part toi notre reporteur privégros bisous ma belle et à bientôt bibiseeeeee maminou