Turner

Publié le par doti17

                                                          


                                        Bonjour tout le monde   

                 




Après vous avoir montré le talent "caché" de quelques-unes de nos amies, et ayant compris que ça vous plaisait beaucoup, j'ai retenu que certaines d'entre vous, aiment le peintre Turner. 
Je dois avouer que je suis une fervente admiratrice aussi.

On va donc admirer ensemble, quelques-unes de ses oeuvre ...

Et faire une petite biographie, pour nous rafraîchir la mémoire ...


                  

William Turner naquit en 1775 à Londres dans une famille anglaise modeste pour laquelle il eut toujours une grande affection.

Son père était barbier et perruquier et fut, jusqu'à sa mort en 1829, son plus fidèle compagnon, sa mère devant sombrer dans la folie et décéder dans un asile en 1804.


De 1789 à 1793, il fait son apprentissage à la Royal Academy, et est l'élève du paysagiste Thomas Malton.

Il réalise alors pour de riches commanditaires de nombreuses copies.

En 1792, il commence ses voyages d'étude à travers l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Ecosse, peignant des paysages et des marines à l'aquarelle.

Dès l'âge de 14 ans, Turner avait pris l'habitude, "qu'il devait garder longtemps", de parcourir la campagne avec son cahier de croquis, marchant fréquemment plus de 40 kilomètres par jour.

A partir de 1796, Turner exposera chaque année des tableaux à l'huile à la Royal Academy, principalement des sujets historiques représentés dans des paysages fantastiques et sublimés, dans un style proche de celui des peintres du 17 et du 18ème siècle.

Turner connaîtra très jeune le succès et l'aisance, et jouira d'une immense réputation, étant élu académicien titulaire à vingt-sept ans.

Quoiqu'il ne se déroba pas aux devoirs liés à ce statut, il les limitera au minimum et cherchera aussi épisodiquement des retraites secrètes, jusqu'à la fin de sa vie où sa retraite fut définitive puisqu'il disparut sous une fausse identité à Chelsea, quartier de Londres sur la Tamise.


Turner fut décrit par Constable ou Delacroix, comme un homme d'aspect négligé, aux manières frustres, taciturne et peu sociable, solitaire. Se consacrant à son art, Turner ne fondera pas de famille.

S'il eut des compagnes dans sa vie, en particulier Sarah Danby vers 1798, qu'il supporta financièrement ainsi que ses enfants, et dont on pense qu'il eut son premier enfant, sa vie privée reste mal connue.

En 1861, soit seulement 10 années après sa mort, la première galerie entièrement consacrée à Turner ouvre dans l'aile ouest de la National Gallery.

Vous pouvez admirez ses tableaux dans les musées londoniens, cependant certaines oeuvres se trouvent éparpillées aux U.S.A. 


                       


                                            Autoportrait

                                         




                                       Autoportrait 1799

                                  



                                    L'incendie du Parlement

              



                               Le Château de Dolbarden 1799

  




                                     Le Grand Canal à Venise

         




                                 Passager montant à bord 1827

   




                                          Pêcheurs en mer

                        

                     




J'espère que vous avez aimé.  Il y peu de toiles montrées, car la plupart ne sont pas "chargeables" sur le site.  



                             

Publié dans ARTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudiane 07/01/2009 08:03

bonjour, non, moi non plus je ne connaissait pas ! On ne peut pas tous les connaître, à part Venise j'avoue que je ne suis pas spéciallement touchée par ce peintre, il était tourmenté le gars , toiles sombres quasi noires , clairs obscurs , .....un psy en aurait beaucoup à dire ! Mais bon, chacun ses gout n'est t 'il pas ? gros bisous dianou

la renarde 06/01/2009 18:38

Merci pour la petite promenade. J'ai aimé les peintures de mer mais ai été un peu étonnée par les autoportraits. Non que je le croyais spécialement beau ou grand ou blond mais son regard de peintre se peignant est assez "plat". Il faudrait que les yeux des autoportraits soient peints par des copains, qu'ils puissent y montrer la sagacité, la vivacité, le génie! L'attention, la concentration plombent un peu.

mémé 06/01/2009 17:14

superbe! j'avoue à ma grande honte, que je ne connaissais pas ce peintre! tu sais les mémés de la campagne.....mais je trouve ces oeuvres superbes! puis j'aime bien! un mec qui marche 40 kms par jour...un peu sauvage, il m'aurait bien charmée, si j'avais vécu à son époque! !!!bisous miss gazette! mémé