Ginette Reno (Raynault) pour Isdaël

Publié le par doti17


                            



                     Ginette Reno
                                        Née le 28 avril 1946

                                 A Montreal - Quebec - Canada

              Auteur, composteur, interprète, et actrice à l'occasion.

                          Une des plus grandes voix du Canada

            "MEGA  STAR  LA-BAS",  MECONNUE  CHEZ  NOUS




          

            


         


Attirée très jeune par la chanson populaire, et pour gagner son argent de poche, la petite Raynault chante dans les magasins du quartier Plateau Mont-Royal à Montréal.
     
A la fin des années 50, elle se présente plusieurs fois à d'importants concours "Les Découvertes de Jean Simon" et remporte partout les premiers prix.

                 

Le Café Caprice, le Café de l'Est et le Café Provincial procurent, à la "lauréate", ses premiers engagements professionnels.


                
          

        


A sa demande, et à celle de ses parents, Jean Simon devient son (gérant personnel) son manager.

Ce dernier entreprend de créer l'image de celle qui allait devenir la grande interprète que nous connaissons.

Il s'occupe de lui trouver des professeurs qui lui enseignent tout ce qui est et sera nécessaire à sa carrière.

La "pose de voix" avec Roger Larivière, diction et mise en scène avec Eliane Catela, coiffure et maquillage chez le coiffeur Bernard ainsi que le maintien et la démarche chez Elaine Bédard; toutes des sommités dans leurs domaines d'activités.

Jean Simon change le nom de Raynault en "RENO" et voilà que Ginette a trouvé son parrain artistique en plus d'un "manager" et "conseiller".

                   



Ce dernier la propose, pour un premier disque 45 tours, à la compagnie Apex. "J'aime Guy" qui devient un succès immédiat dans toute la province.
          
Suivent sans tarder "Non papa", "Roger" et une foule d'autres titres que tous les jeunes fredonnent et dansent.

Très tôt la télévision la réclame et elle perce l'écran.

                   



Le succès phénoménal de "Tu vivras toujours dans mon coeur" lui vaut, à seize ans, le titre de Découverte de l'année au Gala des artistes de 1964.

           


En 1965, Ginette triomphe à la Place des Arts et y retourne l'année suivante aux côtés de Gilbert Bécaud. 

                                 


Peu après, c'est la fin de l'association Ginette Reno - Jean Simon.

En 1967, à l'Olympia de Paris, elle participe avec d'autres artistes québécois au spectacle "Vive le Québec" et  à "Musicorama" en 1968. 


La même année elle remporte le titre de Miss Radio-Télévision  au "Gala des Artistes", les trophées de la Chanteuse populaire de l'année, de l'Artiste ayant vendu le plus de disques et du Meilleur album au Festival du Disque ainsi qu'un autre trophée au MIDEM à Cannes.

 
                                      la croisette cannes



La même année, elle donne une série de spectacles à la Comédie-Canadienne et au Jardin des Étoiles de Montréal et effectue une tournée à travers le Canada.

Elle enregistre un premier album en anglais pour la compagnie britannique Decca, et reçoit le trophée Rolande-Desormeaux au Gala des Artistes et celui de l'Artiste ayant vendu le plus de disques.

Ginette Reno chante ensuite avec l'Orchestre Symphonique de Montréal, et présente ses spectacles à la Place des Arts (Montréal) et au Centre National des Arts (Ottawa). 

   

Elle remporte, au Gala des Juno, le trophée de la Meilleure chanteuse canadienne de 1969, honneur qui lui reviendra également en 1971 et 1972.


          

Depuis 1965, la chanteuse domine les palmarès québécois, notamment avec les chansons "Les yeux fermés","Quelqu'un à aimer", "La dernière valse", "Le chemin de San José", "C'est mon coeur qui chante", "Clair" et "Le sable et la mer", en duo avec Jacques Boulanger.

                                      
 


         



Au début des années 70, Ginette Reno tient la vedette du Savoy de Londres pendant deux semaines et fait quelques apparitions à la BBC. 

                                                 Savoy Theatre
          

Elle effectue ensuite des tournées au Canada et au Québec et donne une autre série de spectacles à la Place des Arts.

Un autre voyage à Londres, en avril 1971, lui permet d'enregistrer un troisième album en anglais et d'animer à la BBC une série télévisée avec le populaire chanteur Roger Witthaker.

          

The Roger Whittaker Christmas Album



En 1972, Ginette Reno, représentant l'Angleterre, remporte le Premier prix du Yamaha World Popular Song Festival à Tokyo avec la chanson  "I can't let you walk out of my life".


            


La CBC diffuse alors un "Spécial Ginette Reno" dans tout le Canada.
Durant les deux années qui suivent, la chanteuse réduit ses activités.


          


Cependant, une suite ininterrompue de succès, dont "Aimez-le si fort" et "Reste près de moi", continue d'en faire la chanteuse "Numéro Un" au Québec. 

Elle donne à la Place des Arts et au Grand Théâtre de Québec, un spectacle avec 30 musiciens et un choeur de 70 voix.

                                                                        Photo de l'établissement

     
Au même moment, elle connaît deux importants succès sur disque avec "Des croissants au soleil" et "T'es mon amour, t'es ma maîtresse", en duo avec Jean-Pierre Ferland. 

                           


De 1974 à 1976, Ginette Reno étudie à Los Angeles à l'École d'art dramatique de Lee Strasberg.

              Click to show "Lee Strasberg" result 4  Click to show "Lee Strasberg" result 13   Click to show "Lee Strasberg" result 19   Click to show "Lee Strasberg" result 20

En 1975, elle tient la vedette pendant une semaine au Royal York de Toronto et donne 12 concerts au Centre National des Arts à Ottawa.

                         Overlooking the main lobby at the Royal York
         

Elle fait concert sur concert et des centaines de milliers de personnes y assistent.

Elle fonde sa maison de disques Melon-Miel, et est de nouveau en vedette à la Place des Arts, et édite en France, l'album "Ce que j'ai de plus beau"  dont le fameux "La vie". 

                                      CANADA RARE( 2) CASSETTES GINETTE RENO EN CONCERT

En 1978, elle chante à la télévision américaine au "Dinah Shore Show" et au "Merv Griffin Show", en plus de donner des spectacles à Las Vegas avec le comique Don Rickles. 

                                           

              


        


                                                  Don Rickles
               


Cette année-là prend fin, encore une fois, par une série de 22 spectacles à la Place des Arts.

                         



           



En décembre 1979, Télé-Métropole consacre un spécial télévisé d'une heure à la chanteuse.

L'année se termine par une tournée de 45 spectacles au Québec.

Suivent des prestations au célèbre Roxy de Los Angeles et une apparition à l'émission "The Palace" avec le chanteur britannique Jack Jones. 


                       Anciennes affiches du Roxy Theater

    Funeral For a Friend 2/12    The Dares 1/7   Rebirth Brass Band 1/11



                          


                               


        
  

                      

En 1980, Ginette Reno connaît un succès exceptionnel avec "Je ne suis qu'une chanson" qui demeure, à ce jour, sa chanson-fétiche.

Elle fait du théâtre, vend des centaines de milliers de disque et la même année,  l'ADISQ lui décerne les "Félix" de "l'Interprète féminine de l'année", de "l'Album populaire" et de "l'Album le plus vendu".

En 1981, Ginette Reno lance l'album "Quand On se donne", dont elle signe la musique de plusieurs chansons, anime avec Frank Mills, la soirée des Juno à Toronto et est élue la "Femme la plus populaire de l'année" au Salon de la femme. 


                           


Elle reçoit, l'année suivante, le titre d'Officier de l'Ordre du Canada.


                 

En 1983, le public français découvre, à son tour, la voix de Ginette Reno lors de ses apparitions aux émissions "Coeur en fête", "Champs-Élysées" et à son premier spectacle, en vedette, à l'Olympia de Paris. 


                             collage145b.jpg
         

Au Québec, elle fait une longue tournée qui se termine en été 1984.

La chanteuse demeure présente sur les palmarès avec les chansons "Ça tient au chaud un homme", "C'est beaucoup mieux comme ça" et "De plus en plus fragile".

En juillet 1985, Ginette Reno chante avec Michel Legrand au Festival International de Jazz de Montréal et, en décembre, elle anime avec Michel Drucker l'émission "Champs-Élysées" entièrement tournée au Québec. 

                                


                                         


Elle revient sur la scène au Québec en 1986, avec le spectacle "Si ça vous chante" qu'elle présente également en tournée.

L'année suivante, elle est la vedette des spectacles entourant la présentation des Rendez-vous 87,  série de parties de hockey réunissant les meilleures équipes du Canada et de l'ex-URSS.

                                     



Elle continue à faire des spectacles et à recevoir de nombreuses récompense.


Elle lance, en avril 1991, l'album "L'essentiel" pour lequel elle effectue, ensuite, une tournée de promotion en France.

À l'automne, elle fait des débuts remarqués au cinéma dans le film "Léolo" de Jean-Claude Lauzon. 

            


Au printemps suivant, Ginette Reno présente, au printemps de 1992, son spectacle "L'essentiel ... la suite".

Puis, après une absence de presque deux ans durant laquelle elle joue notamment un rôle dans la mini-série "Les jumelles Dionne" .

Ginette Reno reçoit le Félix Hommage de l'ADISQ en novembre 1995, quelques jours avant le lancement de l'album "La Chanteuse" écrit par Luc Plamondon sur des musiques de Romano Musumarra. 


              

     
      
       


Ell'va tous les matins
Conduire son fils à l'école
Dans son train-train quotidien
Cette femme n'est pas folle
Ell'jardine, ell'cuisine
Ell'fait des affaires et ell'peint
Le soir ell'part en limousine
Pour gagner son pain
REFRAIN
Mais quand ell'chante
La chanteuse est heureuse
Mais quand ell'chante
La chanteuse est vivante
Mais quand ell'chante
La chanteuse est une femme généreuse
Quand ell'chante
La chanteuse est heureuse
Ell'suit des thérapies
Ell'fait des régimes et ell'prie
Ell'est plus souvent qu'à son tour
Malheureuse en amour
Quand on la crucifie
Ell'peut devenir méchante
Si vous touchez à sa vie
Ell'prend l'épouvante
REFRAIN
Oh
REFRAIN
Mais quand ell'chante
La chanteuse est heureuse
Mais quand ell'chante
La chanteuse est vivante
Mais quand ell'chante
La chanteuse est une femme amoureuse
Quand ell'chante
La chanteuse est heureuse
Il y a deux femmes en elle
Cell'qui chante et cell'qui aime
Cell'qui veut monter sur scène
Cell'qui veut rester chez-elle
Tous ces milliers de bras
Tendus pour vous acclamer
Ne remplaceront jamais
Un homme qui vous prend dans ses bras
Pour vous aimer
REFRAIN
Mais quand ell'chante
La chanteuse est heureuse
Mais quand ell'chante
La chanteuse est vivante
Vivante
Quand ell'chante (3 fois)
La chanteuse est heureuse


         


Cet album comprend, entre autres, "L'Hymne à l'amour de l'an 2000", "Indépendante ou dépendante", "Galaxie" et "La Chanteuse".
En janvier 1996, Ginette Reno donne un spectacle à la salle Florence-Gould de l'Alliance Française à New York. 

 
Alliances Françaises ETATS-UNIS D’AMERIQUE

Alliances Françaises


   

La même année, en novembre, L'ADISQ lui remet le Félix de l'Album le plus populaire de l'année "La Chanteuse".


         
         

                                                                                Les Félix

                                      Date de création : 1979


Mode de sélection : 700 jurés attribuent 59 Félix, dont celui du  "meilleur vendeur" ou de la "meilleure équipe de promotion", qui sont remis lors de trois galas télévisés criblés de publicités.


L'effet Félix : un pic de 168 % la semaine suivant la cérémonie. La chanson québécoise, soutenue par ses adeptes, résiste globalement au téléchargement (- 5 % en 2007). Le nom du trophée est un hommage à Félix Leclerc. Le Canada anglophone a ses Juno (en référence à Pierre Juneau, ancien président de Radio-Canada).

 


         



En 1998, elle se rend à New York enregistrer l'album "Love is all", son premier album anglais depuis 1979.

               

Elle joue également Laura Cadieux, dans le film "C'est à ton tour Laura Cadieux" sous la direction de Denise Filiatrault, d'après le roman de Michel Tremblay.

Elle devient aussi  le personnage central de la télésérie "Une voix en or", une co-production Franco-Canadienne diffusée, en mars1998, sur les ondes de Radio-Canada et de France 2.

   
                                   


Elle a été nommée officier de l'Ordre du Canada en 1982.

Elle est chevalier de l'Ordre national du Québec depuis 2004.

Elle a remporté, au cours de sa carrière, trois prix Juno.

Que dire de cette grande dame de la chanson française, actrice ...

Elle nous enchante avec sa voix chaude et ses chansons d'amour.

Malheureusement, comme je le dis au-dessus, méconnue chez nous, comme de nombreux artistes anglo-saxons, d'ailleurs ...

Merci à Isdaël de m'avoir demandé cet article, je l'avais un peu oubliée Ginette Reno, et je suis heureuse de m'être replongée dans son univers.






                                                  




           Ici dans "Le secret de ma mère" un des nombreux films
                                               qu'elle a tourné

                                                        Album photos




                             



                                        Avec son fils Pascalin

 
                                    




                                    


Nous espérons vous revoir dans des shows-télévisés, vous entendre sur les ondes et peut-être pouvoir vous applaudir, encore, sur scène, dans cette bonne Europe ...  Revenez vite nous voir Madame ...


                             Fin

                        

Publié dans PEOPLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isdael 16/01/2009 16:18

MON IGNORANCE EST A FAIRE PEUR HEUREUSEMENT QUE MAMONOU ME GUIDE MERCI C'EST SUPER MILLE BISEs

mémé 07/01/2009 20:03

je me rappelle encore, dans les années 80, le choc que m'avait procuré la voix de cette grande Dame! C'est vrai que passant rarement sur les ondes, on ne lui donne pas la popularité qu'elle mériterait en France! bisous de mémé

virjaja 07/01/2009 13:44

coucou ma Doti, je l'ai connue en 85, parce qu'une de mes amies faisait tourner ses disques en boucles....et j'ai adoré! cette femme est exeptionnelle et j'espère qu'on aura l'occasion de la revoir ici.merci ma Do pour tes beaux articles. gros bisous.cathy

claudiane 07/01/2009 06:25

Bonjour ma do , encore un exploit de reporter ! C'est vrai, moi aussi je l'avais un peut " oubliée" mais on la voit rarement et on l'entend encore plus rarement , alors !!! Je suis même étonnée de tout ce qu'elle a recu au court de sa carrière , apparemment elle chante encore !Bravo Madame , et oui, revenez faire un tour chez nous ! C'est loin le Canada, mais il y a une flopée d'artistes qui viennent de là bas ! Merci pour la rétro , toujours aussi bien renseignée toi, tu as une bibliohèque musicale ? je t'embrasse, dianou

tatiana 06/01/2009 13:43

hello Doti , voilà une chanteuse avec une voix magnifique qui n'a pas en France le succés qu'elle mérite .Rien a voir avec une "chanteuse" qu'on nous impose ....pour cellelà on est obligé de monter les appareils auditifs à fond pour comprendre de koi elle cause .Je me souviens d'une belle chanson de Ginette"j'attend quelqu'un "qui m'avait beaucoup émue .Bravo pour toutes tes recherches .Big bisous et bonne journée .