Alain Delon

Publié le par doti17


              

Bonjour les ami(es), quelle ne fut pas ma surprise aujourd'hui, en tapant Doti17, sur un moteur de recherche, de constater que j'"aurais fait" un article sur Alain Delon, il y a deux jours, sur ce site !

J'ai eu beau cliquer sur l'article, car j'ai lu que Monsieur Delon avait réagi, je n'ai évidemment pas trouvé ... puisque je n'ai "jamais" fait de billet sur Alain Delon sur ce blog-ci ! 

Je vais donc réparer ce manquement, et j'espère que cette petite introduction remettra les pendules à l'heure !  Je serais d'ailleurs ravie, que vous contrôliez par vous-mêmes, si vous en avez le temps !

Les ami(es) qui aurait déjà vu et lu l'article ailleurs, ne m'en voudront pas j'espère, de vouloir rendre à César ce qui est à César.  De toute manière, j'ai l'ai refait, puisqu'ailleurs il avait disparu au 3/4 !

Je  ne médis jamais lorsque je fais un billet "PIPOLES", je ne mèle pas la politique et bien que ça porte ce nom, je ne colporte pas non plus les ragots des gazettes qui se chargent de ce genre de chose.  VOILA  TOUT  EST  DIT  !


           Alain  Delon

                           Né le 8 novembre 1935 à Sceaux

                   
   

             


On aime ou on n'aime pas, mais Alain Delon est incontestablement un des plus "beaux" et des plus "talentueux" acteurs français de  tous les temps.


On dit : "jamais deux sans trois".  Je vous dis ça, car j'ai vu Monsieur  Delon (je dis bien VU pas RENCONTRE) la première fois, dans les années 60, il était venu à Buenos-Aires (où je vivais à l'époque) présenter le film "Borsalino".  Je me souviens qu'il y avait un foule énorme et qu'il s'est retrouvé coincé dans la porte tournante de l'hôtel où il logeait probablement.  Ca se passait dans le quartier d'Alvear (prononcé Albear).  Ses fans étaient tellement déchaînés que j'ai cru qu'ils allaient l'étouffer !

La deuxième fois, il doit y avoir pas loin de huit ans, il s'était fait mal à la jambe et marchait avec une béquille.  Il était dans l'hôtel qui appartenait au patron, pour lequel je travaillais à l'époque.  Il était venu pour fêter l'anniversaire de l'un de ses vieux amis.  Là non plus, je ne l'ai pas rencontré, juste vu, mais d'assez près ...  Je peux vous assurer qu'il est magnifique et n'a rien perdu du magnétisme qu'il peut exercer sur les foules !  Et croyez-moi, il ne fait pas du tout son âge ...

Voilà pour les deux fois, qui sait peut-être la prochaine ...

                    
  
Lorsqu'il a 4 ans, ses parents se séparent, il est alors confié à une famille d'accueil avant d'être placé dans une pension catholique.

A 17 ans il s'engage dans la marine et part pour l'Indochine. 

De retour en France, il exerce divers petits métiers.

Pendant quelques mois, il hante Saint-Germain-des-Prés se fait des amis et, parmi eux, Jean-Claude Brialy.

C'est par hasard, et parce qu'il est servi par un physique exceptionnel qu'il aborde les milieux du cinema, sans formation dramatique particulière.

Découvert lors du festival de Cannes en 1957, il se rend à Rome pour passer un essai, si convaincant qu'il se voit proposer un contrat de sept ans, aux Etats-Unis.

Il refuse cependant la proposition lorsque Yves Allégret
lui offre son premier rôle à 22 ans.

L'année suivante, il rencontre lors du tournage de Christine,
la jeune star de Sissy, Romy Schneider


Sur cette photo, avec Micheline Presle, dans "Christine" .
Film où le rôle principal aux côtés d'Alain Delon, est tenu par Romy Schneider
        

                 
    

           

Là, ce n'est pas du cancans, mais une merveilleuse histoire d'amour, qui s'est transformée en amitié, bien plus tard. 

Lors de la cérémonie de la remises des César, l'année dernière, il lui a d'ailleurs rendu un hommage "criant, d'amour".  Je ne peux vous dire à quel point j'étais émue.  

              
   

            
    

Pour ceux et celles qui connaissent, le voici ici avec la grande Edwige Feuillère.                

                     


                  

Mais le grand succès cinématographique arrive en 1960, avec "Plein Soleil" de René Clément, adaptation d'un roman de Patricia Highsmith.  


                   


               

L'année suivante il enchaîne avec "Rocco et ses frères" de Visconti qui remporte le Prix Spécial du Jury au Festival de Venise.

                                      Ici avec Annie Girardot

          cinéma diaporama_portrait
 

Les années 60 voient sa consécration, trois films dans lesquels il a joué reçoivent des récompenses : "l'Eclipse" de Antonioni, "le Guépard" de Visconti et "Mélodie en sous-sol" de Verneuil.


                                     L'éclipse avec Monica Vitti

                        



                             Le Guépard avec Claudia Cardinale

                       

               
                  
Alain Delon ne cessera dès lors de tourner avec des réalisateurs de renom tels que Henri Verneuil dans "Mélodie en sous-sol",


                                  Ici avec Monsieur Jean Gabin

                     

René Clément, le dirigera à quatre reprises et Jean-Pierre Melville, le dirigera dans "Le Samouraï".


Ici avec une "superbe actrice" dont je ne connais pas le nom et François Périer

                    Le Samouraï - Alain Delon et François Périer


Alain Delon aborde les années 70 en tant qu'acteur et producteur.

Après s'être essayé une première fois à la production en 1964 avec
"l'Insoumis"

                            


                              Ici avec la magnifique Léa Massari

               L'Insoumis
                 


Il s'engage de  manière intensive dans cette activité, produisant 26 films, dont "Jeff",

Avec la "fabuleuse" Mireille Darc (photo récente) , (on peut dire qu'en ce qui concerne les femmes, il a un goût très sûr !).  Je n'ai rien trouvé sur "Jeff"


                                           Mireille Darc           
      

Borsalino,

                        L'affiche du film avec Jean-Paul Belmondo

                        Borsalino



"Deux hommes dans la ville ",

                     Affiche du film, avec un autre "géant", Jean Gabin

  
                 



Photo du film.  Quelle tendresse dans le regard de Delon pour Gabin.

                           Deux hommes dans la ville - Alain Delon et Jean Gabin




"Dancing machine" ...    

    
                                                   l'Affiche du film
     
                       Dancing machine



On le retrouve dans "le Cercle Rouge" de Melville où il côtoie Bourvil et Yves Montand,

                                                   l'Affiche du film

                      Le Cercle Rouge



"Un flic" 
                       
                                


Borsalino & Co ...

                                                 
          
   

En 1981, il s'essaie pour la première fois à la réalisation dans "Pour la peau d'un flic"
, révélant la jeune et adorable Anne Parillaud.

                                                 l'Affiche du film

                     Pour la peau d'un flic


Il retourne alors à ses premières amours et se voit récompensé par un César "du meilleur acteur" en 1985, pour sa prestation dans "Notre histoire" de Bertrand Blier.


                                     Photo avec Nathalie Baye

                     Notre histoire - Alain Delon et Nathalie Baye



Il revient au cinéma d'action dans "Parole de flic"
, où il donne la réplique à Jacques Perrin.


                              Pas trouvé d'affiche en français ...

                           
  


On le retrouve aussi dans "Le retour de Casanova" où on le voit en séducteur vénitien vieillissant.


                                             l'Affiche du film

                      Le Retour de Casanova
   


Dans "le Jour et la Nuit", première oeuvre philosophique de Bernard-Henri Lévy.



                                                  Le Jour et la nuit (1997) Poster


En 1998, après plus de trente ans, il retrouve son partenaire de
Borsalino, Jean-Paul Belmondo, pour tourner "Une chance sur deux" avec la jeune et jolie Vanessa Paradis.  Une superbe comédie.


                                      Célèbre photo du film.

                   1 chance sur 2 - Alain Delon, Vanessa Paradis et Jean-Paul Belmondo



En 1999, Alain Delon annonce son retrait du milieu du cinéma mais il met fin à sa décision en apparaissant dans "Les Acteurs" de Bertrand Blier.


                                              Affiche du film
   
                   Les Acteurs


En 2008,il fait son grand retour sur les écrans en Jules César dans
"Astérix aux Jeux Olympiques".

                   Astérix aux Jeux Olympiques


                 


Il m'est impossible de faire le tour de la carrière d'Alain Delon, dans un petit article comme celui-ci.  L'histoire de sa vie, dépasse la fiction ...

Je n'ai pas parlé de nombreux et superbes films qu'il a tourné, je vous mettrai donc des photos en essayant, je dis bien "essayant" de combler ces lacunes.  Il est évident que je ne pourrai pas faire le tour de cette carrière internationale et loin d'être terminée, je l'espère !

Il a connu et tourné avec les "plus grands", nombreux sont ceux qui sont "partis" et "irremplaçables" ...  Comment résumer une telle carrière et une telle personalité ?


              



                                  
            



                   Ici dans "l'Homme pressé" avec Mireille Darc
           (j'ai adoré ce film, où ils sont si beaux tous les deux)

                      
                             



Le "Clan des Siciliens", comment reformer une équipe pareille !?


                                          



                              
                            Très jolie photo avec Brigitte Bardot
  

                           



                                   
                        

                              

                              Dans la série télévisée "Fabio Montale"

                          


                                           Lui, dans toute sa splendeur


                                                            



Ici dans son rôle préféré, celui de papa d'une jeune fille ravissante


                                                             



                 



Je vous trouve beaucoup plus séduisant aujourd'hui que lorsque vous étiez "un jeune premier", Monsieur Delon, ça n'engage que moi ... Mais j'avais envie de le dire ...



Vous êtes magnifique aujourd'hui, avec vos "cassures", vos "chagrins" et tout ce qui fait qu'aujourd'hui, vous êtes enfin vous-même.

Merci Monsieur Delon pour tout le plaisir cinématographique que vous nous avez donné pendant toutes ces années.  J'espère surtout que ce n'est pas fini.  J'espère vous revoir sur le grand écran, et pourquoi pas sur le petit, vous étiez magnifique dans le rôle de Fabio !

            
                 


                                           


                                             Fin



                                              
     

Publié dans PEOPLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudiane 24/12/2008 09:36

Bonjour ma doti, je ne sais pas si Monsieur Delon , va lire ou pas ton article mais dans les commentaires nous pouvons lui affirmer que tu n'est ni médisente ni autre chose et que ce que nous lisons sur ton blog est accessible à tous ! Le seul regret que j'ai vis a vis de ce monsieur c'est qu'il ai laissé la belle Mireille pour aller compter fleurette ailleurs! Comme dit" Anthony à Mireille ,( pour moi, la femme de papa c'est toi) "propos tenu dans une grande émission sur la chaine n02 le dimanche ! Quand à rencontrer cette star du cinéma Français , ça ne m'est jamais arrivé , mais un brave homme qui nous faisait faire la visite de Marackech en calèche nous a montré la maison de madame d'Arc en nous disant chutt ils sont là !! et on est très fiers qu'ils soient là ! Moi je ne le voit qu'à l'écran de ma télé , dommage ; amitié et joyeux Noel ma doti , claudiane

maminou9 23/12/2008 17:54

bonsoir ma doti, un vrai bonheur l'hommage que tu lui as fait Mr Delon un homme que j'aurai aimé renconter ou comme toi apercevoir même de loin merci pour le cadeau que tu nous as fait joyeux noël gros bisous ma doti

virjaja 23/12/2008 14:04

coucou ma Doti,voila un regard que j'aurais bien aimé croiser...ma fille l'a découvert dans le guépard, au lycée, et a été séduite.passe un bon noel que je te souhaite plein de joies. gros bisous ma Do. cathy

domenica 23/12/2008 13:35

coucou ma Doti très jeune j'étais amoureuse, non, fascinée par ses yeux si bleu.Aujourd'hui il reste un bel homme.Merci ma belle de tout ce travail que tu fournis pur notre plaisir.Joyeux Noël ma chérie.Mille bisous tendresse.Dome