Annie Cordy pour Dianou

Publié le par doti17

Annie  Cordy

 

Née Léonie Cooreman, sous le signe du Gémeau, le 16 juin 1928.  On pourrait l'appeler Madame Sourire

 

Ne perdez pas de vue, que ce texte n'est pas une biographie officielle, mais une adaptation "libre", pour le plaisir des bloggeurs et pour le mien !

 

La présente est valable pour tous les textes, à venir, exécutés à la demande d'ami(es) bloggeu(r)ses.

Demandes que j'honore avec grand plaisir.

 

 

 

 

 

Annie Cordy est née à Laeken, une des communes de la ville de Bruxelles en Belgique. 

 

A huit ans, sa maman l'inscrit à un cours de danse. 

Elle apprend aussi le solfège et le piano, mais en poursuivant ses études, mais participe à des galas de bienfaisance.  Entre des numéros dansés, elle interprète des succès du moment.


 

Très rapidement, tout s'enchaîne : radio-crochets, concours et puis, ces débuts au "Boeuf sur le Toît" à Bruxelles.  Elle est très rapidement remarquée par le directeur artistiques du Lido.  Il arrive à la convaincre de quitter sa ville natale et Annie Cordy débarque à Paris, le 1er mais 1950, engagée comme "meneuse de revue" !

 

 

 

Mais les plumes et les paillettes ne sont pas vraiment son truc à elle.

 

En 1952, elle signe un contrat avec Pathé Marconi. 

A Deauville, elle obtient le prix "Maurice Chevalier" et est engagée pour la "Route Fleurie" à l'A.B.C. avec Georges Guétary et Bourvil.

 

 

 

Elle continue l'opérette, mais enregistre ses premiers succès : "Fleur de Papillon", "Léon" etc.  Et c'est ce qui l'impose !

C'est Jean Constantin qui signe "Fleur de Papillon"

 

 

 

Elle apparaît sur "grand écran" dans "Si Versailles m'était conté" de Sacha Guitry en 1953,  "Poisson d'Avril" en 1954 avec Bourvil  http://home.breathenet.de/user/gilles.vibert/1970/I1970_3.htm  et "Bonjour Sourire" en 1955 avec Henri Salvador.

                                                          

 

 

Bonjour sourire

 

Cette même année, elle passe en vedette à l'Olympia et à Bobino et Annie reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles Cros pour la chanson "Oh Bessie !". 

 

Elle revient au cinéma, en 1956, avec le "Chanteur de Mexico" avec Luis Mariano et Bourvil.

 

 

Ensuite, elle part pour les U.S.A. qui l'accueille à bras ouverts.  Le "Plazza" à New-York.  
Le "Copa Cabana" à Rio de Janeiro, Cuba, Mexico, Porto Rico ...

 

Un contrat lui est proposé pour une comédie musicale, mais le mari d'Annie n'aime pas les U.S.A., ils rentrent.

 

Francis Lopez compose pour elle, en 1957, une nouvelle opérette "Tête de Linotte", qu'elle interprète en compagnie de Jean Richard et Mickaël Pieri.  Elle est la partenaire sur scène de Luis Mariano, en 1961, pour "Visa pour l'Amour".  Et celle de Bourvil, en 1965,  dans "Ouah ! Ouah". 

 

Elle sera aussi la partenaire de Darry Cowl, en 1967 - compositeur, de "Pic et Pioche" et celle de Pierre Doris dans "Indien vaut mieux que deux tu l'auras".

 

Annie Cordy enchaîne opérettes et comédies musicales, séries télévisées, tournages et galas (elle en a fait plus de 6000, à ne pas mettre entre parenthèses) mais enregistre également des disques : "La bonne du curé" en 1974, dont elle vendra 1 million 800.000 exemplaires, elle en vendra 1 million de "Tata Yoyo".  Elle enregistre ainsi 600 chansons et tout cela à un rythme effréné ...

 

Annie tourne "Les passagers de la pluie" en 1969, film avec Marlène Jobert et Charles Bronson (repris dans mon billet sur Marlène Jobert, pour celles qui étaient sur l'autre blog). 

Elle est une révélation, "la rigolote" sait émouvoir ! 

 

 

                                         Le Passager de la pluie

 

 

Elle confirme son statut d'"actrice" dans "le Chat" aux côtés de deux "monstres sacrés" : Simone Signoret et Jean Gabin.

 

 

Annie Cordy et Jean Gabin - Le Chat

 

Puis dans "rue Haute" réalisé par André Ernote, en 1976. Pour ce rôle, elle obtient l'Award de la meilleure comédienne. 

La jolie dame est méconnaissable, et fait une interprétation magistrale.

 

 

 

Elle tourne aussi le film de Anne Marie Etienne, en 1989, aux côtés de Paul Crauchet : "Un été après l'autre".

 

Annie n'abandonne pas pour autant la comédie musicale

 

Elle crée "Hello Dolly" en 1972.  Elle obtient pour cette interprétation, un "Award" dans la catégorie Show Woman Européenne.

 

En 1976, au théâtre Marigny ce sera la comédie musicale de Jacques Mareuil et Liferman dont le titre semble résumer sa vie : "Nini la Chance" qui rencontrera aussi un franc succès. 

Il y aura aussi "Envoyez la Musique" d'après la musique de Gérard Gustin et le livret de Jacques Mareuil.

 

Au théâtre, elle interprète "Madame Sans Gêne", en 1981, de Victorien Sardou, aux côtés de Raymond Pellegrin.  

 

                                                       Raymond Pellegrin - Le Triplé gagnant

 

 

Elle partagera l'affiche, au théâtre, avec Pierre Dux et Claude Brosset dans "La mienne s'appelait Régine" et Annie reprend "Madame de Sévigné", à Paris et en tournée.

 

Son talent dramatique est définitivement consacré, en 1994,  

par son interprétation de "Célestine".

 

Pour la télévision, elle tourne "l'Avare" de Molière, avec Henri Virlojeux, "Les fiançailles de feu" réalisé par Didier Decoin, "Madame SOS", en 1982, avec Jean-Pierre Darras, réalisé par Marcel Mithois. 


C'est Michel Lang, qui réalise en 1991 "Baldipata" en compagnie de Charles Aznavour, son complice et ami de toujours. 


Elle tourne également "Sans Cérémoniee, avec lui, en 1997.

Michel Meers réalise "Paldi et Tini", en 1999, ainsi que "Passage du Bac" en 2001, réalisé par Olivier Langlois.

 

Annie participe en 2003, au tournage "Madame Edouard" avec Michel Blanc, Didier Bourdon, Josiane Balasko et Dominique Lavanant, en tête de distribution.

 

                   Josiane Balasko et Annie Cordy - Madame Edouard

 

 

On a aussi pu la voir, sur le petit écran, aux côtés de Louis Karim Nebati et Gérard Hernandez, dans "Fabien Cosma" série bien connue des "fans", réalisé par par Jean-Pierre Vergne.

 

Pour une chaîne cablée, Annie fait aussi un documentaire de 52 minutes : "Belle est la Vie" proposé par Armand Isnard.

 

Elle tourne aussi un épisode du "Tuteur" autre série bien connue, avec Roland Magdane.

 

Meneuse de revues, chanteuse, comédienne, drôle, tendre, émouvante mais toujours étonnante !  Elle a une histoire d'amour très particulière et durable avec le public.

 

Que dire de plus de cette "grande dame", elle sait tout faire et nous l'a prouvé à maintes reprises.  Châpeau bas Madame Cordy, vous êtes dans nos coeurs depuis longtemps, et nous espérons que vous continuerez à nous "étonner", comme vous l'avez "toujours" fait tout au long de votre magnifique carrière "unique"!

 

                          Photos

 

 Avec André Dussolier dans "Le Crime est notre affaire" (film récent)

 

André Dussollier et Annie Cordy - Le Crime est notre affaire

 

 

 

Avec Franck Dubosc dans "Disco"

 

Franck Dubosc et Annie Cordy - Disco

 

 

Dans "Ces messieurs de la gâchette" avec Jean Poiret, Darry Cowl et Michel Serrault

 

Darry Cowl, Michel Serrault, Jean Poiret et Annie Cordy - Ces messieurs de la gâchette

 

 

 

Avec Julien Cochelin dans "Le dernier des fous"

 

Annie Cordy et Julien Cochelin - Le Dernier des fous

 

 

 

Dans "Bonjour Sourire" avec Henri Salvador

 

Henri Salvador et Annie Cordy - Bonjour sourire

 

 

 

"Madame Edouard" avec Michel Blanc

 

Annie Cordy et Michel Blanc - Madame Edouard

 

 

 

 

 

Avec Sheila, lors d'un show télévisé         

 

 

     Avec Johnny

 

 

Avec Renaud    

 

 

 

       Avec Serrault et Poiret

 

 

 

 Avec Alain Delon         

 

 

 

         Avec Alain Souchon

 

 

 

Avec Annie Girardot 

 

 

 

          Avec Edith Piaf

 

 

 

Annie    Vous êtes magnifique Madame !

 

 

 

Annie Cordy - 50 ans de Succès

 

Il est évident que ce n'est que le "reflet" de la carrière de cette grand dame !                               
                               Fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans PEOPLE

Commenter cet article

Soizig22 05/12/2008 10:08

Toujours extra tes billets, quelles documentations § Bisous. Françoise

PICOULINE 04/12/2008 22:49

BONSOIR MISS GAZETTE !!! alors toi aussi tu as déserté et es venue retrouver les copines .!!! Beau billet ma fois ,et bel hommage à une artiste complète .Bisous .PICOULINE ...... tu sais de là- bas !!!

maminou9 04/12/2008 15:27

coucou ma doti tu sais que je suis allée la voir en concert et que Denise Fabre nous a apprit qu'elle avait été annobli par le Roi des Belges Albert 1er en 2004 avec le titre de Baronne,tu vois en concert on s'instruit hihi!!! gros bisous maminou

Nany 04/12/2008 13:14

Eh bien quelle mine de renseignements tu nous donne, merci beaucoup. J'aime beaucoup l'énergie positive qu'a Annie Cordy.
Bizzzzzzz à toi Misss Gazette.

kahouette 04/12/2008 11:32

Coucou Doti ! Tout simplement magnifique ce billet, bravo pour cette documentation et ces souvenirs qui me reviennent...J'ai adoré La Route Fleurie. Merci pour ce bon moment ! Gros bisous et bonne journée. kahouette